Des marbrages, des marbrages !!

Ces temps ci je n’arrêtes plus de faire des marbrages sur mes savons. Maintenant que j’ai trouvé la technique je ne me lasse plus d’essayer de nouvelles couleurs. Et comme les copines viennent à la maison pour faire des ateliers savons alors j’en profites pour leur montrer la façon de faire qui est vraiment très simple.

Rien que pour vous j’ai préparé un petit tuto avec des dessins. Je voulais le faire en photo mais à chaque fois j’oublie de sortir l’appareil, le comble  :lol:

Tuto vagues marbrées

– Prenez un moule assez plat, comme par exemple un moule rectangulaire en silicone ou un plateau en bois.

– Faites un savon de base et prélevez en un peu que vous verserez dans des petits récipients contenant vos colorants. Essayer de faire cela quand la trace est très légère, la pâte doit être liquide. Si ce n’est pas le cas rajouter un peu d’eau.

– Reprenez ensuite l’autre partie de la pâte et remixer pour avoir une trace épaisse.

– Couler la pâte dans votre moule puis répartissez vos colorants (bien mélangés pour éviter les grumeaux) sur le dessus comme ceci.



– Prenez ensuite une baguette chinoise ou tout autre ustensile assez fin et long.

– Insérez le dans le moule dans un angle et faites des zig zag de haut en bas.

– Sans enlever la baguette du moule continuez en faisant cette fois ci des zig zag à l’horizontale.



– Toujours en laissant la baguette au fond du moule, enchaînez avec une diagonale.

– Sortez la baguette cette fois ci pour pouvoir aller faire la dernière diagonale de l’autre côté.



– Au final vous obtenez ceci.



Cette technique permet de jouer à fond sur les couleurs. J’ai testé avec 4 couleurs différentes mais on pourrait aller beaucoup plus loin avec 10 couleurs associées, pourquoi pas :wink:

Jouez avec les camaïeux ou avec les couleurs opposées, il n’y a de limites que dans votre imagination.

Voici les  savons que j’ai fais avec les copines ces dernières semaines.



Réalisé avec Loly. Ici c’est une association d’ultramarine rose et de néon purple (go planet earth).



Réalisé avec Pamela et Loly. Nous avons associé de l’ultramarine bleu et de l’ultramarine violet.

Sur une base de savon gris grâce à l’orcanette :razz: j’ai rajouté du vermillon (les folies d’indigo :cry: ) et du charbon.

Mon savon Canard est aussi réalisé selon cette technique. La seule différence est que la pâte était assez épaisse puisqu’il était fouetté. Mais la méthode à tout de même fonctionnée, cela fait juste un marbrage moins fin mais tout aussi joli.

Alors prêtes pour marbrer tous vos savons ?

The Sage

Pour faire des savons il est primordial de pouvoir calculer rapidement et efficacement le poids de soude et d’eau dont on aura besoin pour saponifier nos huiles. Il existe une multitude de calculateurs en ligne dont The Sage qui est un des plus connus. Évidemment  pour les savonnières de longue date ce calculateur n’a aucun mystère mais pour les toute nouvelles savonnières je crois que quelques explications s’imposent.

The Sage

  • Sur la première page commencez par cocher la case « grams » pour avoir le poids des huiles, de l’eau et de la soude dans la bonne mesure.
  • Laissez coché « Sodium hydroxide » pour le calcul de la soude (savon en barre) ou cochez « Potassium hydroxide » pour le calcul de la potasse (savon liquide).
  • Si vous utilisez une solution de soude toute prête cochez « Using lye solution » et notez dans la case le pourcentage de votre soude (30% en règle générale).
  • Ne touchez pas à la case sodium lactate.
  • Notez si vous le souhaitez le nom de votre savon, le nom de l’auteur, le liquide de dissolution que vous allez employer ainsi que le parfum ou les colorants que vous allez ajouter. Cela sert pour l’impression et vous permettra d’avoir une trace de ce que vous avez fait.

Cliquez sur l’image pour la voir en entier



  • Ensuite entrez en gramme les huiles que vous souhaitez mettre dans votre savon et cliquez sur « Calculate Lye ».

Cliquez sur l’image pour la voir en entier


  • Ceci vous ouvre une nouvelle page où vous trouverez toutes les caractéristiques de votre savon.
  • Tout d’abord le titre de votre savon et le nom de son auteur.
  • Puis dans la case « liquids » apparaît le liquide de dissolution que vous avez noté ainsi que le nombre de millilitres que vous devez ajouter. Ici il faudra ajouter entre 125 et 188ml de liquide pour faire ce savon. Ce qui signifie que 125ml est le minimum à utiliser sous peine d’avoir une solution de soude trop concentrée. La mesure de 188ml correspond donc au maximum de liquide utilisable pour ne pas risquer d’avoir un savon trop mou.Le mieux étant de faire un calcul pour avoir la valeur moyenne. Ainsi vous aurez un savon qui durcira assez vite et votre soude ne sera pas trop concentrée.
  • Dans la case « Fats and oils » apparaît le poids de vos huiles ainsi que leur pourcentage dans la formule et le poids total des huiles.
  • Dans la case « Lye table » est noté le poids de soude dont vous aurez besoin. Choisissez le pourcentage de surgraissage que vous souhaitez entre les valeurs allant de 0% à 10%. Vous pouvez bien entendu choisir la valeur de 5% et rajouter encore 5% d’huiles au final pour surgraisser de 10% en tout. Ou bien choisir la valeur de 10% de surgaissage immédiatement. Ou encore ne pas surgraisser à la base (valeur de 0%) et rajouter 10% d’huiles à la trace.
  • La case du dessous explique les codes couleurs utilisés juste avant ainsi que les choix de surgraissages.
  • La case « Notes » reprend tout ce que vous avez noté auparavant sur la première page.
  • Puis vient la case « Basic soapmaking instructions » qui reprend les points importants et les mises en garde de la savonnerie. Cette case peut être enlevée en décochant « include basic soapmaking instructions » à la première page.
  • Enfin la dernière case vous permet de changer la taille de votre batch. Entrez simplement la nouvelle valeur de votre batch et cliquez sur « resize recipe ». Le calcul est refait selon les même pourcentages d’huiles. Ici 40% de coco et 60% d’olive. Si vous cliquez sur « edit recipe » vous revenez simplement à la première page tout en conservant les valeurs entrées.  Tandis que si vous cliquez sur « new recipe » vous retrouvez la première page vierge.

Cliquez sur l’image pour la voir en entier


  • Attention si vous utilisez une solution de soude vous ne devez pas tenir compte de la case « liquids » mais uniquement des valeurs notées dans les cases colorées. Pour le surgraissage le système est le même qu’avec de la soude en perle. Choisissez la valeur qui vous convient le mieux.

    Cliquez sur l’image pour la voir en entier


    J’espère que ce petit tuto sera utile aux nouvelles savonnières. Si jamais vous avez d’autres questions n’hésitez pas à laisser un commentaire :smile:

    ******************************

Colorer ses savons naturellement

On se demande souvent avec quoi colorer les savons et quand on cherche sur le net on tombe la plupart du temps sur des colorants chimiques alors qu’il en existe des tout naturels. La plupart se trouvent même dans la cuisine et le jardin. J’ai essayé de compiler ici les colorants les plus faciles à trouver et à utiliser, et quand je l’ai trouvé je vous ai mis la méthode ainsi qu’une photo du résultat. Les quantités à employer sont là à titre d’information, le mieux est de tester par vous même pour voir le rendu final. Tout dépend aussi des huiles utilisées, sachant que ces tests ont été réalisés le plus souvent avec de l’huile d’olive.

**Safran**

2 cc dans 1/3 du total des huiles, ajouté à la trace.

**Jus de carotte**

100% du liquide de dissolution pour la soude. Il est préférable de congeler un peu cette mixture avant de faire la dissolution de soude.

**Huile de Palme rouge**

26% des huiles.


100% des huiles.

**Jus de Concombre**

100% du liquide dissolution de la soude. Il est préférable de congeler un peu cette mixture avant de faire la dissolution de soude.

**Urucum**

2 cs d’urucum infusé dans la totalité des huiles pendant 1 journée.


Infusé dans 30% des huiles (Olive), ajouté avec le reste des huiles.

**Calendula**

Infusé dans les huiles (Olive) puis pétales ajoutés à la trace.

**Sauce tomate**

2 cc pour 450g d’huiles, ajouté à la trace.

**Tomate séchée en poudre**

3/4 cc pour 85 d’huiles, ajouté à la trace.

**Paprika**

1/2cc pour 85g d’huiles, ajouté à la trace.


1cc pour 900g d’huiles. Ajouté dans les huiles chaudes et mixé un maximum.

**Purée de citrouille et urucum**

A la trace 25gr de purée de citrouille + 5ml de poudre d’urucum dans 500gr d’huile.

**Purée de Mangue**

A la trace 2Cs de purée de mangue dans 600g d’huile.

**Miel de Manuka**


Base de HV coco, palme, olive, tournesol et 5% cire d’abeille + à la trace 2CS de miel de Manuka.

**Curry**

Je n’ai pas de tests pour cette épice mais je sais que ça marche très bien pour faire des savons jaunes.
A mon avis cela doit fonctionner comme le paprika.

**Curcuma**

Je n’ai pas de tests pour cette épice mais je sais que ça marche très bien pour faire des savons jaunes.
A mon avis cela doit fonctionner comme le paprika.



**Poudre de cacao**

1cs pour 900 d’huiles, ajouté à la trace.

**Poudre de cacao et marc de café**

2cs à café de cacao pour 900g d’huiles et 2cs à café de marc de café. Ajouté à la trace.
Le marc de café peut être abrasif, très utile pour un savon exfoliant.

**Café**

Café fort et marc de café ajouté à la trace. Attention à ne pas dépasser le maximum de liquide possible. Sur la photo la couleur plus sombre du marbrage à été faite avec un ajout supplémentaire de poudre de cacao.

**Poudre de noix de muscade**

2cc pour 900g d’huiles plus 1cc de miel. Ajouté à la trace.

**Décoction de noix de lavage et noix mixées**

100% du liquide de dissolution de soude + 2 demi coques mixées. Pour faire une décoction faites bouillir 10 demi coques dans 400ml d’eau et ce pendant 10min. Puis laisser les coques tremper toute la nuit avant de les mixer. Il est préférable de congeler un peu cette mixture avant de faire la dissolution de soude.

**Cannelle**

1cc de cannelle pour 900g d’huiles. Ajouter à la trace fine.




**Argile verte**

1cc pour 450g d’huiles. Ajouté à la trace.

**Avocat**

Un avocat en purée pour 900g d’huiles. Ajouté à la trace. Mettre le minimum d’eau pour la dissolution de soude afin d’ éviter d’avoir un savon trop mou.

**Purée de concombre**

226g de purée de concombre pour 1,2kg de savon. Ajouté après avoir mixé la soude et l’huile mais avant la trace. Mettre le minimum d’eau pour dissoudre la soude afin d’éviter d’avoir un savon trop mou.

**Racine de consoude**

2cc pour 2,2kg de savon. Ajouté juste avant la trace. Donne un vert profond.

**Spiruline**


2 cuillères à moka dans 470 d’huiles.


Base de HV coco, palme, olive + à la trace 1CS de spiruline et extrait glycériné de menthe verte dilués dans 2Cs d’aloe vera.


Base de HV coco, palme, beurre de cacao, beurre de karité, beurre d’aloe vera, tournesol. A la trace 2CC diluées dans un peu d’eau pour 900g d’huiles.

**Stévia**

Je n’ai pas de tests pour cette plante mais je sais que ça marche très bien pour faire des savons vert.
A mon avis cela doit fonctionner comme la spiruline.

**Ortie**

Je n’ai pas de tests pour cette plante mais je sais que ça marche très bien pour faire des savons vert.
A mon avis cela doit fonctionner comme la spiruline.

**Chlorophylle**

Je n’ai pas de tests pour cette plante mais je sais que ça marche très bien pour faire des savons vert.
A mon avis cela doit fonctionner comme la spiruline.

**Persil en poudre**

Je n’ai pas de tests pour cette plante mais je sais que ça marche très bien pour faire des savons vert.
A mon avis cela doit fonctionner comme la spiruline.

**Menthe poivrée en poudre**

Je n’ai pas de tests pour cette plante mais je sais que ça marche très bien pour faire des savons vert.
A mon avis cela doit fonctionner comme la spiruline.

**Sauge en poudre**

Je n’ai pas de tests pour cette plante mais je sais que ça marche très bien pour faire des savons vert.
A mon avis cela doit fonctionner comme la spiruline.


**Racine d’orcanette**

Faire infuser 1 à 2cc dans 10% des huiles pendant une journée puis ajouter à la trace.
Couleur violette très difficile à avoir, le savon prend le plus souvent une couleur bleu ou gris bleu.

**Poudre d’igname**

1cc pour 450g d’huiles. Ajouté à la trace. Peut être un peu abrasif.

**Azulène**

1/2cc pour 450g d’huiles. Ajouté à la trace.



**Argile rose**

1cs d’argile pour 900g d’huiles. Ajouté à la trace avec les huiles de surgraissage.

**Poudre de santal**

Faire infuser la poudre de santal dans 20% des huiles pendant plusieurs jours. Ajouter ces 20% aux autres huiles avant de mettre la soude. Donne une couleur plus ou moins rouge selon la concentration.

**Purée de tomate**

Ajouter la purée à la trace en faisant attention à ne pas dépasser le maximum de liquide. Donne une couleur orangeatre à rouge.


**Poudre de racine d’orcanette**

Faire infuser dans 20% du total des huiles (2cc pour 100g d’huiles) et ajouter avec les autres huiles avant le mélange avec la soude.

**Marc de café**

Ajouter du marc de café (10g pour 900g d’huiles) à la solution de soude juste avant de faire le mélange soude/huile.

**Poudre de charbon**

Ajouter à la trace mélangé avec un peu d’eau ou mélangé directement dans les huiles. Donne des couleurs allant du gris au noir profond selon la concentration.

****************************

Il y a encore bien d’autres épices ou de plantes utilisables pour colorer les savons. Seulement comme je manque d’informations je préfère ne pas les noter ici. Si jamais vous avez testé ces colorants n’hésitez pas à me faire part de votre expérience et à m’envoyer vos photos. Celles que j’ai mise ici viennent pour la plupart du site Crafty mais je préférerais que cela vienne de chez nous :lol: J’aurais bien voulu tester moi même mais j’ai déjà tant de tests en court et tant de savons à réaliser que sur ce coup là je m’avoue vaincue et j’en suis bien désolée. Je compte donc sur vous pour étoffer cet articles :wink:

*****************************

Sources

Crafty
Yevaud
Mullers lane farm

Tuto savon fouetté

Je vous l’avais promis le voici, le tuto du savon fouetté d’après le savon Barbe à Papa.

Tout d’abord pour commencer un savon fouetté il vous faut une recette avec au moins 80% de beurres et 20% d’huiles liquides. C’est un minimum pour avoir une consistance de chantilly bien aérée. Il vous faut aussi bien entendu un batteur électrique. Ceux pour battre les blancs en neige ou faire la mayonnaise sont parfaits.

Voici la recette du savon Barbe à Papa qui me sert de base pour ce tuto :

Pour 500g d’huiles

35% HV Coco
25% HV Palme
20% Beurre de cacao
20% HV Olive

Soude calculée avec un surgraissage de 10%
Poids d’eau moyen

A la trace

10ml d’extrait de vanille
2cc de teinture de Benjoin
2cc d’ultramarine rose
Colorant rouge liquide (pour rehausser la couleur)
Sucre rose
20g de Crème de coco


Avant toute chose protégez vous en portant la tenue adéquate pour savonner (gants, lunettes, blouse et masque) et n’oubliez pas de tenir à l’écart les enfants et les animaux.

  • Commencer par pesez l’eau et la soude puis procédez au mélange (toujours la soude dans l’eau et non l’inverse). Réservez dans un coin protégé pour laisser refroidir. Le mieux est de mettre votre contenant dans l’évier avec un peu d’eau froide. Cela permet de refroidir plus rapidement la solution de soude. Ou sinon faites votre mélange la veille mais attention à mettre votre mélange à l’abri.
  • Pesez ensuite vos beurres et faites les fondre au bain marie ou au micro-onde. Rajoutez ensuite les huiles liquides, ce qui fera légèrement refroidir les beurres fondus. Mélanger et mettre le récipient de côté pour faire refroidir au maximum. Pour aller plus vite vous pouvez placer votre récipient au frigo ou au congélateur. Quand les huiles commencent à être troubles et plus épaisses vous pouvez commencez à fouetter.

  • Fouettez jusqu’à l’obtention d’une chantilly épaisse et blanche.

  • Fouettez ensuite avec le fouet manuel pour assouplir le mélange.


  • Et enfin mélanger la soude et les huiles. Edit : Je vous conseille de verser la soude très très lentement et de faire des pauses entre chaque ajout pour bien mélanger. Si vous versez trop vite vous aurez un mal fou à faire prendre le mélange, la patience est donc de rigueur :wink:

  • Fouettez manuellement pour tout bien incorporer puis faites vos ajouts comme à votre habitude.


  • Et enfin mettre en moule en tapotant bien pour éviter la formation de bulles d’air dans le savon.


  • Au bout de 3h environ vous pouvez sortir le savon du moule et le couper.



  • Avantage des savons fouettés :

– Travail à froid donc pas besoin de thermomètre.
– Pas besoin d’attendre la trace car il n’y en a pas.
– Vous avez environ 30 min pour faire vos ajouts après le mélange soude/huile.
– Votre savon est dur au bout d’environ 3h.
– Le savon flotte dans le bain, plus besoin d’aller à la pêche :lol:
– Cette méthode permet toutes les fantaisies puisqu’avec l’aide d’une poche à douille vous pouvez faire des meringues, cupcakes et autre patissavonnerie :wink:
– Le savon est bien blanc grâce au fouettage et cela permet d’avoir de belles couleurs flashies.
– Grâce à l’air qu’on incorpore au fouettage la masse totale du savon augmente ce qui fait qu’on a au final plus de savon qu’habituellement. Par exemple pour un moule où vous mettez 900g d’huiles vous pouvez descendre à 700g avec la méthode fouettée.

  • Inconvénient de la méthode :

– Réussir à déterminer à quel moment couper car si on attend trop le savon devient cassant et s’effrite.
– Il faut avoir un batteur électrique pour pouvoir fouetter les huiles car même avec beaucoup d’huile de coude ça me paraît impossible :lol:

***************************

Voici d’autres recettes de savon réalisables en fouettés :

Savon des Céphées

Pour 900g d’huiles

30% Coco
20% Beurre de cacao
20% Palme
5% Beurre de mangue
5% Beurre de Karité
5% Huile de pistache
5% Huile de soja
10% huile d’olive

Poids d’eau moyen
Soude calculée avec un surgraissage de 8%.

Poudre de campêche sur la deuxième partie de la pâte.



Savon Menthe-Straciatella

Pour 900g d’huiles

30% Huile de Coco

27% Huile de palme
6% Beurre d’Aloe vera
7% Beurre de Karité
10% Beurre de Cacao
20 % Huile de Tournesol

A la trace

HE Menthe Poivrée
Spiruline
Colorant alimentaire jaune
Copeaux de savon


***************************

Je n’ai jamais essayé de faire des savons avec la poche à douille, j’avoue que je ne suis pas très douée en pâtisserie alors il vaut mieux éviter :razz:

Pour voir tout ce qu’on peut faire avec cette méthode de savon fouetté c’est par ici :
Nizzy’s Soap Mould

Et vous alors, vous avez déjà essayé les fouettés ?

Chemiser un moule en image

Ça fait un moment que je devais le faire celui là depuis que j’en parlais à Pots et à mes Céphées.
Mais avec les vacances et mes préparatifs de noël j’ai un peu laissé tomber mon blog :mad:
Ce matin j’avais décidé d’enfin vous faire partager ce tuto juste après avoir fait le tour de mes blogs préférés.
Et j’ai donc pu admirer le formidable tuto de Eau de rose qui m’a devancée sur le chemisage.
Mais comme nous n’avons pas le même procédé je vais tout de même vous partager mes images.

Grâce à ce système vos savons n’aurons plus de marques comme avec les sacs poubelles et vous aurez donc moins de chutes. Au départ ça a l’air un peu compliqué mais avec un peu d’entraînement ça passe tout seul.

Premièrement prendre un moule en bois rectangulaire comme une caisse à vin par exemple.

Prendre du papier cuisson et le plier en trois le long des bords du moule pour pouvoir le rentrer à l’intérieur.

Insérer le papier dans le moule.

Et marquer les coin avec vos ongles ou avec un objet fin et plat si jamais vous n’avez pas d’ongles :lol:

Déplier le papier, vous devez avoir marqué les 4 côtés du moule.



Prenez ensuite un des coin et rabattez les traits l’un sur l’autre de façon à créer un autre trait de repère en diagonale. Pour bien comprendre j’ai marqué en bleu le premier trait et en rouge le second. Vous devez les mettre l’un sur l’autre. Aidez vous de la lumière pour voir en transparence.

Plié ça donne ça.

Et voici ouvert avec le nouveau trait. J’ai marqué en vert le nouveau trait issu du pliage.

Faites de même dans les quatre coins du papier.

Grâce à cette pliure vous pouvez maintenant rabattre le papier sur le petit côté du rectangle.
Superposez les trait rouge et bleu et rabattez le papier sur le petit côté. Cela va vous permettre de créer un rectangle en volume et vous pourrez ensuite l’insérer dans le moule.

Coupez ensuite le coin pour pouvoir rabattre l’autre côté par dessus.

Ca doit vous donner ça.


Insérer cette première partie dans le moule puis plier l’autre côté de la même façon avant de la rentrer également dans le moule.

Couper les angles pour pouvoir rabattre le papier sur le moule.


Coller enfin les bords, de préférence avec du gros scotch car sinon ça ne colle pas avec le papier cuisson.
Ou mieux encore avec du scotch pour peindre.



Et voilà le résultat. Un moule près à accueillir un beau savon sans faire de marques.



Quand votre savon est assez dur il vous suffit d’enlever le scotch et de tirer doucement sur le papier. Tout s’enlève très facilement et votre savon est impeccable.

Si jamais tout ne vous semble pas très clair dites le moi et je rajouterais des éléments :wink:

Pour finir aller donc voir cette petite vidéo très bien faite.

Et quelques liens qui vous expliques d’autres méthodes.

Chesnut farm
Ponte vedra soap
Soap making resource

Et pour pleurer un peu des moules magnifiques pour ne plus jamais avoir besoin de chemiser. Père Noël si tu passe par là, penses à moi :lol:

Soap hutch

Matériel pour débuter en savonnerie

Suite à une discussion sur le forum des Céphées j’ai décidée de faire un article sur les indispensables en savonnerie et les erreurs à ne pas commettre.
Voici donc en photo les choses à avoir pour faire ses propres savons avec la méthode à froid.

Une blouse

Ou une vieille chemise de bucheron :lol:

Des lunettes de protection

Un masque pour se protéger des vapeurs nocives de la soude. Valable uniquement quand vous la diluez vous même, si votre soude est liquide il n’y a pas besoin de masque.

Des gants

De la soude en perle (compo 100% NAOH ou soude caustique pure).

Ou de la solution de soude toute prête (dilution 30,5% en général).

Faites bien attention à prendre de la soude caustique et non des cristaux de
soude comme ceux là.
Avec des cristaux de soude point de savon à la clef :lol:


Une fenêtre pour ventiler au moment où vous diluez la soude.
Et si en plus vous avez vue sur la mer alors c’est royal :lol:

Ou une hotte pour aspirer les vapeurs.

Une balance au gramme près.

Du journal ou tout autre papier pour protéger votre plan de travail.
Cela permet aussi de nettoyer vite fait après.


De l’huile de coco de type Végétaline qui est bien moins chère que l’huile de coco odorante et qui fonctionne de la même façon.

De l’huile de Palme (pas obligatoire mais si vous y tenez prenez celle là car au moins on est sur qu’elle ne contribue pas à la déforestation en Asie)

Des huiles végétales liquides, celles que vous avez sous la mains feront l’affaire et le mieux est encore de se fournir au rayon alimentaire. Après Bio ou pas Bio c’est à vous de voir.

De l’eau filtrée

Ou de l’eau déminéralisée

Un saladier en verre, en Pyrex de préférence pour le bain marie.

Ou une bassine en plastique mais seulement si vous utilisez le micro onde.

Un fouet en inox

Un mixer plongeant (pas indispensable mais fortement recommandé).


Un moule en silicone


Ou en bois (caisse à vin)


Ou des moules rigides en carton


Ou même plusieurs moules individuels.
Ou tout autre contenant selon vos envies.



Pour les moules en bois il faut impérativement
Un sac poubelle


Ou du papier cuisson, pour chemiser le moule.

Une maryse pour racler tout le savon dans le saladier.


Un thermomètre (pas indispensable mais bien pratique)


Deux becher en verre ou tout autre contenant pratique pour mettre l’eau et la soude.


Un ustensile assez long pour remuer la soude et l’eau (le thermomètre pouvant faire l’affaire au besoin).


Du film alimentaire pour recouvrir vos moules.

Du vinaigre d’alcool en cas de projection de soude


Et un point d’eau pas loin pour pouvoir se rincer si il le faut.


Sans oublier
La douche

Ou la baignoire, pour tester vos petits savons.

Et je rajoute même un beau cobaye pour tester avec vous.


Ben quoi on peut toujours rêver non :lol:

——————————-

Liste des fournisseurs :
La blouse : dans les magasins de bricolage ou à la rentrée en supermarché.
Les lunettes de protections : dans les magasins de bricolage.
Le masque : en magasin de bricolage au rayon peinture ou articles de sécurité.
Les gants : en supermarché ou en magasin de bricolage.
La soude en perle : chez Catorama ou Leroy merlin pour la marque Spado, dans le rayon nettoyants. A Auchan et Casino pour la marque Phebus avec l’eau déminéralisée ou le white spirit.
La soude liquide : chez Carrefour sous la marque Mieuxa ou même dans les autres supermarchés. Chercher au rayon peinture ou au rayon nettoyage en tout genre.
La balance : une balance de cuisine au gramme près fait très bien l’affaire. Il y en a à Lidl pour moins de 10 euros, affaire à ne pas rater.
La Végétaline : bien prendre de la 100% végétale sans additif. Vous la trouvez dans le rayon des beurres ou des huiles. Attention chez Leader price c’est de l’huile de palme et non de l’huile de coco.
L’huile de palme : vous trouvez celle ci en magasins bio ou sur le web ICI.
Les huiles : la pluspart se trouve en supermarché ou en biocoop.
L’eau déminéralisée : en supermarché ou en magasin de bricolage dans le rayon des nettoyants.
Les caisses en bois : vous en trouvez de temps en temps dans les supermarchés. Allez voir aussi chez les vendeurs de vins ou sinon dans les magasins type Foir fouille ou Gifi.
Les moules individuels : on en trouve uniquement sur le web. Allez voir chez Alternantive nature par exemple.
Un thermomètre : assez difficile à trouver, j’en ai cependant trouvé un dans une quincaillerie vendu comme un thermomètre à foie gras. Allez voir aussi chez Pierron ou sur alternative nature.
Le bécher : toujours chez Pierron.
Le vinaigre d’alcool : au rayon vinaigre de tous les supermarchés.

Pour le reste je penses que vous n’aurez pas de soucis pour trouver :wink:
Sauf peut être le cobaye mais là je peux pas vous aider, désolé :lol:

——————————-

Voilà pour les choses importantes à avoir.
Après pour tout ce qui est colorants, parfums et autres ajouts la seule barrière est votre imagination.

Si vous pensez que j’ai oublié un truc important faite moi signe et je rajouterais cela à ma liste car c’est en partageant qu’on progresse :wink:

Et osez vous lancer dans la savonnerie c’est tellement intéressant et si créatif.

Savon à l’avocat et tuto en image

Ah ce savon à l’avocat, il est si doux et si agréable qu’il a fallu que j’en refasse.
Mais cette fois ci j’ai voulu l’embellir un peu. J’aimais bien sa jolie couleur verte mais j’avais envie de faire un savon bi-color. Et comme j’adore les jolies lignes de séparation comme j’avais fais ICI et LA j’ai voulu recommencer.
Cette fois ci je voulais faire deux couleurs bien distinctes avec une couche jaune pâle pour intégrer la poudre de yaourt que ma Milie m’a gentiment donné et une couche vert tendre avec l’avocat. Et pour la ligne de démarcation quoi de mieux que la Spiruline, si fine et d’un beau vert foncé.
Et pendant que j’y étais je me suis lancé dans un pas à pas en image. J’ai eu tant de questions la dernière fois et c’est tellement plus facile de montrer cela avec des photos, c’est en tout cas beaucoup plus parlant :wink:

Voilà donc ma façon de procéder :

Faire fondre les huiles et faire le mélange eau NAOH. Laisser reposer le tout tranquillement pour que tout soit à température ambiante. Si on est pressé on peut procéder au mélange à des températures plus hautes, aux environs de 40°C mais dans le but de conserver le maximum de propriétés à l’avocat il est plus prudent de faire ça à froid.
En attendant coupez l’avocat en morceau et réduisez le en purée à l’aide d’un mixeur ou d’un hachoir. Si il est bien mûr une fourchette fera l’affaire.


Mélanger ensuite la soude avec les huiles et mixer jusqu’à obtenir une trace bien épaisse. La consistance doit être bien crémeuse pour pouvoir faire des vagues bien profondes à la surface.


Une fois la bonne consistance obtenue ajoutez l’huile de surgraissage et séparez la pâte en deux parties. Mettre les ajouts dans la partie du bas (ici de la poudre de yaourt) et couler dans le moule.


La pâte à savon doit faire des vagues profondes. Si vous n’avez pas cet aspect là prenez une petite cuillère et créez des vagues vous même. Ensuite on procède au saupoudrage de la Spiruline grâce à une petite passoire.


Il faut bien recouvrir toute la pâte mais juste en surface car si on en met trop le savon risque de casser en deux. Laissez reposer un peu et pendant ce temps procédez aux autres ajouts avec le reste de pâte.


Une fois que vous avez bien mélangé la purée d’avocat avec la pâte à savon vous pouvez finir de remplir le moule.


Mettre un film alimentaire par dessus et laissez tranquille dans un coin. Ce savon est passé par une forte phase de gel et est ensuite resté assez mou même après 24h. J’ai sortit le savon du moule avec précaution pour le laisser durcir à l’air libre quelques heures encore.

Coupez enfin le savon pour découvrir ce qui se cache à l’intérieur et admirez le résultat.


Et le résultat final après plusieurs jours de cure

Recette pour 900g:

31% Huile de Coco
27% Huile de Palme Bio
22% Huile d’olive Bio
10% Huile de Germe de blé Bio
10% Huile de Colza Bio

Soude avec un escompte de 5%
Eau minimum

A la trace

47g de Lait
5% Huile d’Avocat
1 Avocat en purée
2CS de poudre de yaourt
Spiruline

Je sais pas vous mais moi je suis fan de cette ligne, c’est vraiment mes savons fétiche.
A vous d’essayer maintenant :wink:

Soap calc 9WP

Avec tous les savons que je fais j’ai eu le temps de tester tous les calculateur de soude qui existent. Mais ma préférence va vers Soap calc 9 WP.

C’est celui que je trouves le plus complet car on y trouve un tableau avec les différentes qualités du savon selon les ingrédients choisis, comme la dureté, le pouvoir moussant, le pouvoir nettoyant, etc…
Il y a aussi un autre tableau qui donne des indications sur ce que contient le savon en Acides, Lauric, Linoleic, Myristic, Palmitic, etc…
Et bien sur un tableau qui sert à ajouter les différentes huiles qui composent notre savon soit en fonction du pourcentage, soit en fonction du poids. L’utilisation est possible avec de la soude comme de la potasse d’ailleurs mais ça je ne l’ai pas encore utilisé, un jour peut être…
Bien sur ce calculateur est en Anglais mais il n’y a rien de bien sorcier à comprendre. Seul les noms des différentes huiles peuvent poser problème mais un petit tour sur un traducteur et tout ira très bien.
Pour s’en servir rien de bien compliqué. Premièrement noter le nom de votre savon puis choisir « grams » dans la case « Total oil Weight » qui correspond bien sûr à la valeur choisit pour le poids du savon. Noter en dessous le poids total de vos huiles. Ensuite choisir une par une chaque huiles que vous souhaitez mettre dans votre savon. Cocher la case « % » ou « gm » selon comment vous voulez calculer la formule et marquer la valeur souhaitée.
Cliquez sur « Compute récipe » en bas de ce tableau pour avoir le calcul final de l’eau et de la soude.
Moi je vérifie toujours l’INS du savon pour qu’il se situe toujours aux alentour de 150. Si ce n’est pas le cas je change la formule du savon.
La soude par défaut est calculée avec un escompte de 5%, ce ci est noté dans la case « Super Fat/Discount % ». Vous pouvez bien sur le changer à votre convenance.
En ce qui concerne le pourcentage d’eau il est par défaut calculé pour un rapport moyen de 2,6 : 1, ce qui donne quasiment le maximum d’eau utilisable. C’est pourquoi je change toujours ce rapport pour avoir un poids d’eau moyen, pour cela je met un rapport de 2,3 : 1. Après vérification sur The sage c’est ce rapport qui me donne toujours le poids moyen d’eau
Pour finir je rentre dans la case « My additives » ce que je compte rajouter à la trace, comme ça pas d’oublis.
Et j’imprime la feuille pour avoir tout correctement noté et pouvoir archiver ma recette.

J’aime beaucoup sa simplicité d’emploi et le fait de pouvoir vérifier en un coup d’oeil le dureté du savon. Fini les calcul savants et longuets. Avant j’utilisais The sage, puis je calculais un par un les indices de dureté des mes huiles choisit puis je faisais le total. Si l’INS ne convenait pas je recommençais tout jusqu’à ce que ça me convienne. Grâce à Soap calc je gagne énormément de temps et mes savon sont toujours impeccables.

Et vous quel calculateur vous utilisez ?