Oat soap

Lors de la réalisation du NaOH N°4 j’ai fais pas mal de savons, et l’un d’eux a dû passer à la trappe. Le pauvre, il n’était pourtant pas si moche et sa formule était même plutôt sympa. Mais au dernier moment j’ai eu envie de faire un autre savon, bien plus intéressant. Du coup je me retrouvais avec 4 savons sur le même sujet (les ajouts liquides), il a donc fallu faire un choix. Et c’est ce cher Oat soap qui à sauté.

Mais il n’a pas tout perdu puisqu’il est à l’honneur aujourd’hui et ce n’est pas plus mal. Je vous présente donc mon savon au lait d’avoine. Ce savon est super sur les peaux sensibles. Il est tout doux et onctueux et saura apaiser, protéger et hydrater votre peau, grâce au merveilleux lait d’avoine.

Oat
FORMULATION
Savon 500g – Surgras 9% – INS 146

30% Huile de Coco
20% Beurre de Karité
30% Huile d’Amande douce
20% Huile de Sésame

26 % Eau
Soude calculée avec un surgras de 9%

Ajouts

15% Lait d’avoine maison
HE Litsée citronnée 12g
HE Girofle (feuilles) 2g
HE Palmarosa 4g

Pour faire ce savon pas la peine d’acheter du lait d’avoine, si vous avez quelques flocons, faites le vous même, c’est ultra simple.

Avoine
Faire son lait d’avoine maison (concentré) :
– 60g flocons d’avoine
– 150 ml d’eau
– Passer au mixeur et filtrer (ou garder 1CS de flocons mixés pour faire un savon exfoliant).

Vous retrouverez très bientôt le nouveau NaOH N°4. Date de sortie officielle le 20 mars 2016 (le jour du Printemps ^^).
A bientôt

Faire mes savons, par quelle recette commencer ?

On me demande souvent par quelle recette commencer quand on veut faire son premier savon. J’aurais envie de répondre par ce qui vous donne envie ou même que cela n’a pas tant d’importance, mais cela serait trop réducteur.

Il est tout de même préférable de démarrer avec une formule simple, une recette sûre qui ne vous jouera pas des tours. Le but étant de vous familiariser avec le process et de bien comprendre la formation de la trace.

Donc plusieurs chose pour ne pas vous planter. Faites une recette qui contient 50% de beurres (coco, karité, cacao, mangue, etc) et 50% d’huiles fluides, avec de préférence de l’huile d’olive dans la recette. N’allez pas utiliser d’huiles précieuses (argan, rose musquée, jojoba, etc) pour la première fois, on ne sais jamais des fois que vous vous trompiez, cela serait dommage de gâcher. Ne mettez pas de lait, de miel ou de yaourt sous peine d’avoir des réactions étranges et difficilement maitrisables pour une première. Et surtout n’utilisez pas de fragrances qui pourraient accélérer la trace.

En somme restez simple et assurez le coup avec le minimum d’ingrédients requis.

Voici une recette rien que pour vous par laquelle vous pouvez commencer, presque les yeux fermés.

Recette-simple

Pour un savon de 500g 

 30% Huile de Coco = 150g 

20% Beurre de Karité = 100g 

30% Huile d’Olive = 150g 

20% Huile de Sésame =100g

30% Eau = 150g 

Soude calculée avec un surgras de 8% = 68g

Ajouts

8% Argile blanche = 35g 

3% Huiles essentielles  = 15g (facultatif)

Recette calculée avec le calculateur le saponifieur disponible ici.

J’ai ajouté de l’argile dans la formule afin d’avoir un petit plus. Je sais que quand on commence on aime se faire plaisir avec un savon spécial. Cet ajout qui se fait directement dans les huiles avant l’introduction de la soude, est sûr, et il vous assurera d’avoir un savon bien doux et onctueux.

Pour les huiles essentielles choisissez le mélange qui vous fait envie mais évitez le cèdre, la sarriette, le thym et la lavande qui ont tendance à accélérer la trace. Attention aux agrumes qui reliquéfient la trace. Mais dans ce sens c’est mois grave puisqu’il suffit de remixer.

Et surtout prenez votre temps, ne stressez pas et savourez ce moment de magie, vous ne le regretterez pas.

Cloud Soap / Explications et recette

Cloud soap 1

Ça faisait si longtemps que je n’avais pas fait un savon, juste pour le plaisir. Quand on deviens savonnier pro il y a plein de choses qui changent et en grande partie le temps que vous pouvez consacrer à la création. Et puis il faut dire qu’à un moment donné quand vous avez passé la semaine à faire du savon, penser savon, parler savon, vous avez plutôt envie de passer à autre chose le reste du temps. C’est bête hein mais je crois que c’est une chose à considérer quand on a un projet de savonnerie.

N’empêche quand on a un peu de temps, ça fait un bien fou de pouvoir se replonger dans la création savonnesque et j’avoue qu’il n’y a rien de mieux qu’une bonne sapothérapie. Et je me dit qu’il va vraiment falloir que je reprenne le temps de le faire, parce qu’il n’y a rien de mieux que de réfléchir à l’élaboration d’un savon. De toute façon j’ai encore mon savon P!nk à faire (vous n’avez pas oublié ?), il murit tranquillement dans ma tête, c’est encore imprécis. Et je sais bien que je devrait me dépêcher un peu, car le grand jour approche ^^

Bon trêve de blabla, voici mon petit dernier, le Cloud Soap, que vous avez aperçu hier en vidéo. Je l’ai voulu mélodieux, poétique, avec un brin de fantaisie et une explosion olfactive (ça c’est pour mon côté rebel). Je vous remet ici la recette, que bien entendu vous pouvez reprendre ou adapter à votre gré, comme d’habitude.

Recette / Recipe

30% Huile de coco / Coconut oil
20% Huile de palme / Palm oil
50% Huile de sésame / Sesame oil

Soude avec un surgras de / Lye with superfat of 3%
Water 30%

Ajouts / additives

5% Huile de sésame / Sesame oil
2cc Charbon / Charcoal
2% HE Amande amère / EO Almond
Copeaux de savon / Chips soap

 

Cloud soap 4 Cloud soap 2 Cloud soap 6
Texte fin d'article b

Clouds

Cloud Soap / La vidéo

J’avais envie de vous faire une nouvelle vidéo. Elle fait suite à une discussion avec mon amie Magali :)

Du coup j’avais envie de tester un truc, et puis en même temps cela faisais si longtemps que je voulais refaire une vidéo que c’était une bonne occasion.

Je n’ai pas réussi à faire comme prévu mais le résultat est plutôt sympa, non ?

La recette est en dessous de la vidéo mais je remettrais tout ça sur le blog prochainement.
A bientôt ^^

Savon Caramel Macchiato

Il y a quelques semaines Zsa Zsa à lancé un superbe défi sur son blog. Le but de ce défi était de s’inspirer, de copier ou de rendre hommage à un savon de Inner earth soaps que voici :

Évidemment je n’ai pas pu m’empêcher de participer, dès que cela touche aux savons, je suis toujours partante.

Après quelques jours de réflexion, j’ai pensé utiliser un parfum home made à base de vanille. Le même que j’avais utilisé pour mon savon Absolu Vanille. Je voulais retenter l’expérience mais sans l’absolue, ni le Benjoin, pour voir si l’odeur tiendrait sans autres ajouts. Partie de là j’ai voulu l’associer au café, pour faire deux couleurs différentes. C’est là que poussée par ma gourmandise j’ai repensé au merveilleux Café Caramel Macchiato du Starb*ks C*fé, fait avec du lait, un sirop de vanille et un filet de caramel. L’idée était née ^_^

Recette pour 700g d’huiles

30% Coco
20% Palme
20% Sésame
15% Olive
15% Tournesol

28% d’Eau
Soude calculée avec un surgraissage de 0%

Ajouts

8% Macérât de vanille dans huile de Pépins de raisin
35g Café fort fait avec du lait
1/2cc Cacao en poudre (partie café)
1cc Marc de café (partie café)
1/4cc Poudre de vanille (partie blanche)
2cc Dioxyde de titane (partie blanche)
3% Parfum vanille home made
35g Lait (partie blanche)
20ml Melt and pour transparent coloré avec du café

Pour faire les savon j’ai séparé la pâte en deux parties égales que j’ai disposées l’une après l’autre dans le moule. Après 24h j’ai coulé un mince filet de Melt and pour sur le dessus pour faire le caramel. J’ai terminé par un petit coup de tampon pour imiter le savon de Inner Earth Soaps, avec la petite touche Ka Fée en plus. Et puis bien entendu pour la photo je n’ai pas pu m’empêcher de copier, c’était bien trop tentant.

Alors vous en pensez quoi, inspiration, hommage ou copie ?

Vous pourrez voir une récap de tous les savons du défi dans l’article « les savons du défi » chez Zsa Zsa.

Friday Soap #9

Voici encore un nouveau Friday Soap réalisé pour mon atelier débutant du 7 mai. Cette fois ci je voulais faire un marbrage au cintre comme sur ce site, mais la trace épaisse à eu raison de moi et de mon cintre.

On ne fait pas toujours ce que l’on veut avec Madame la soude. Et certaines fois, sans aucunes raisons apparentes, la pâte épaissit très vite.

Certes il n’est pas comme je l’espérais mais sa jolie couleur rose apportée par l’argile rose, ainsi que son parfum pamplemousse, pamplemousse rose et géranium, sont à la hauteur de mes espérances.

Je lui ai ajouté un petit tampon, pour lui donner une petite touche classieuse, ça marche à tout les coups. Et finalement je dois dire que je l’aime beaucoup.

(@Franck – Oui je sais il est encore rose !! Je vais commencer à aimer finalement. A moins que cela ne soit trop tard déjà)

Savon crème fouetté

J’avais tenté l’expérience une fois, mais je n’avais jamais réessayé. Pourtant je rêvais de texture crème fouettée depuis très longtemps (tapez juste « Whipped soap » sur le site Etsy et vous comprendrez ce que je veux dire). Et puis j’ai reçu un superbe savon crème de ma chère Nin-8, il n’en fallait pas plus pour me donner envie de me lancer une seconde fois.

Cette fois ci je n’ai pas suivi la même recette, que j’avais trouvé au hasard de mes recherches Google-esques. J’ai tout simplement recrée une recette avec le calculateur de Snowdrift Farms. Il faut juste garder une bonne proportion d’acide stéarique pour réussir à avoir cette fameuse texture chantilly. Et puis bien sûr fouetter, fouetter et fouetter.

La texture est incomparable, exactement comme du Fuff pour les gourmands connaisseurs. Très souple, aérienne et crémeuse.

Recette (300g)

25% Huile de Coco
10% Huile de Babassu
50% Acide stéarique
5% Huile de Ricin
10% Huile de Son de riz

345,6g d’Eau
8,76g de Soude
49,11g de Potasse

Ajouts

18,75g Glycérine
60 ml Hydrolat Fleur d’oranger
140 ml Hydrolat de cassis

Je suis vraiment super satisfaite de la texture que j’ai obtenue même si je sais qu’elle n’est pas définitive. En effet le savon fouetté doit rester également en cure (rotting) pendant un mois ou deux. Pendant ce laps de temps le pH va s’affiner et la texture va évoluer. Et surtout le savon va prendre un aspect satiné extraordinaire.

En attendant je n’ai pu m’empêcher de tester le savon pour sentir sa texture et sa douceur. Son pH est de 8/9 pour l’instant, plutôt pas mal, non ! Quand à sa texture regardez.

Quand on commence à se savonner le savon se change délicatement en crème douce et onctueuse.

Puis sa mousse devient fine et très fournit.

Y’a pas à dire c’est quand même bien sympa. Même si j’ai toujours une passion inégalée pour les savons en barres, qui permettent plus de folie. Les savons crème ont tout de même un avantage indéniable, on peut leur ajouter des ingrédients précieux à froid et après la neutralisation du savon (abaissement du pH). Pour faire un vrai savon traitant c’est très certainement la meilleur solution.

Je ne manquerais pas de vous montrer la texture finale dans quelques semaines. En attendant je vous ferais un petit tuto prochainement. Stay tuned ^_^

Savon du mois : Coton

Ce mois ci l’huile de Coton est à l’honneur. Je vous avoue que c’est une huile que je n’ai jamais utilisé en savonnerie. C’est Nin-8 qui m’en à gentiment envoyé une bouteille il y a quelques jours, ce qui fut l’occasion rêvée pour la tester en ce mois d’avril 2011. L’huile de coton est réputée pour apporter du tonus à la peau. Elle est particulièrement indiquée pour les peaux sèches, sensibles et fatiguées. C’est une huile réparatrice avec un touché doux et non gras.

Composition en acides gras :

  • Acides gras essentiels poly-insaturés (AGPI ou AGE) ou vitamine F : acide linoléique (oméga-6) (53.50%)
  • Acides gras mono-insaturés (AGMI) : acide oléique (oméga-9)(16.68%)
  • Acides gras saturés (AGS) : acide palmitique (23.21%), acide iso-stéarique (3%)

Autres constituants actifs :

  • Stérols (campestérol, béta-sitostérol,…) : antioxydants puissants

Source

Savon du mois : 100% huile de Coton

Date : 11 Avril 2011
Heure : 14h30

Marque de l’huile : New Directions
Odeur huile : aucune
Couleur huile : jaune très pâle
Température ambiante : 21,1°C
Taux d’humidité ambiant : 46%
Temps de traçage : normal
Phase de gel : non
Démoulage au bout de : 29h
Aspect : mou et collant
Odeur du savon : douce et fruitée
Couleur du savon : rose pâle
PH : 9

Valeurs Soap calc :
INS : 89
Dureté : 26
Pouvoir lavant (ou plutôt détachant): 0
Douceur : 71
Pouvoir moussant : 0
Onctuosité : 26
Indice d’iode : 108

Dès que j’ai ajouté la soude à l’huile le mélange est devenu rose. Voici la couleur du mélange :

Et voici le savon tout de suite après l’obtention de la trace :

Après 29h, tout de suite après la coupe :

Et ici sa texture extérieure :

Quelle surprise j’ai eu quand j’ai vu le mélange soude/huile devenir rose, dès le premier coup de fouet. C’est vraiment la première fois qu’un tel phénomène m’arrive. Enfin surtout dans ce sens là, car j’ai déjà eu une huile rose qui est devenue verte (cf : huile de Millepertuis). C’est assez inhabituel comme couleur au naturel, surtout quand l’huile de départ est jaune pâle. J’ai été également très étonnée de sentir le parfum doux et fruité du savon, tandis que l’huile ne sentait rien. L’huile de coton est vraiment très mystérieuse et pleine de bonnes promesses.

*****************************


* Notez que ce savon n’est fait qu’avec une seule huile dans le but de savoir quelles sont les avantages à l’utiliser en savonnerie. Et ce afin de créer une formule adéquat en fonction de ce que l’on recherche dans un savon. Il est préférable de toujours associer plusieurs huiles pour avoir un résultat optimum.

* Notez également qu’il n’est pas recommandé de faire un savon en si petite quantité, préférez des batch (lot de savon) de 400 à 500g pour éviter les erreurs de mesure.


Résultats du Défi American Soap

Voilà le moment tant attendu de vous donner les résultats du défi American Soap. Comme je vous l’avais dit, j’ai procédé à un tirage au sort, pour que cela soit plus équitable. Ainsi tout le monde avait une chance de gagner.

Toutes les étiquettes sont découpées.

Je les place dans le sac et je remue. La tension est à son comble. Roulement de tambour…

Et voici le premier nom. A la place numéro 3, Jaco gagne un moule parmi la nouvelle collection Soap Session (excepté les moules café de savon).

Grâce à son savon Grey’s Anatomy


Je remue de nouveau le sac. Le deuxième nom apparaît.

A la place numéro 2, Evounette gagne le livre The Art of Soap.

Grâce à son savon Dr House.


Plus qu’un dernier nom à tirer. Attention, voici la grande gagnante……………….

Trifaze gagne un bon d’achat d’une valeur de 50€ sur le site Soap Session

Grâce à son savon Dexter.

Je tiens encore à vous remercier infiniment pour vos participations. Votre créativité est extraordinaire, j’ai vraiment été bluffée par vos talents. Bravo encore à tous et à bientôt pour un nouveau défi.

Défi American Soap : Partie 6

Marie Joe

Voici donc… je me suis inspiré de la série WEEDS que j’adore !  Bien oui ma chère canadienne, Alanis Morisette y est donc comment ne pas aimer ^^.  La partie suppérieur de mon savon est fait avec de l’huile de chanvre, du beurre de karité, de l’huile de coco et d’olive.  Le tout a une odeur exquise de verdure.  La seconde moitié est faite de café fort, d’huile de colza, d’huile de coco et de beurre de cacao… je voulais représenter ces fameux café glacé que le personnage principale boit sans arrêt.  On y trouve aussi des petits morceau de melt and pour additionné de beurre de café pour imiter les glaçons de sa fameuse boisson.  J’ai fait une décoration scintillante d’une feuille de cannabis sur le dessus… car le personnage est montré sous un aspect glamour !

Recette savon Weeds

Partie verte :

Huile de noix de coco …………… 180gr
Huile de chanvre ……………….. 80gr
Beurre de karité ……………….. 125gr
Huile d´olive vierge ……………. 100gr

Eau

Soude

Parfum : Fragrance « Green grass »
Coloration : Oxyde vert
Dessin : Feuille de chanvre en applique avec des paillettes vertes

—————————————————-

Partie café glacé :

Huile de noix de coco …………… 180gr
Huile de colza …………………. 150gr
Beurre de cacao ………………… 100gr

Café froid

Soude

Parfum : Huiles essentielles de patchouli et petit grain.
Coloration : Aucun… coloration naturelle du café

—————————————————-

Les glaçons :

Melt & Pour au lait de chèvre
Beurre de café
Extrait de café pour renforcer l’odeur.

Pat

Il s’appelle le savon Pendergast, du nom du héros des polars de Douglas Preston et Lincoln Child.

Un élément récurrent de cette série (et des autres livres de ces auteurs) sont des scènes de poursuites où les héros sont pourchassés par des criminels ou parfois par des monstres dans des souterrains divers (grottes, métro, sous-sols new-yorkais, anciens souterrains etc). Il y a au moins une grande scène de ce genre dans chaque livre, c’est ce que symbolise la partie du bas du savon. La partie supérieure symbolise le charismatique inspecteur Pendergast. C’est un héros lumineux et charismatique, fascinant, intelligent, riche, cultivé,courageux, mais pas seulement, il a aussi des côtés sombres. Par exemple il est assez méprisant pour ceux qui sont moins intelligent que lui, ce qui représente une bonne partie de ses semblables, il n’hésite pas à faire justice lui-même ne croyant pas à l’efficacité des tribunaux, quitte à faire disparaître les corps par la suite, il est aussi issu d’une famille de criminels et une partie de son activité professionnelle consiste à traquer certains membres de sa famille, notamment son oncle et son frère qui sont des tueurs en série de génie. Les inclusions de savon à l’argile rouge symbolise le sang, qui coule passablement dans ces polars. D’ailleurs Pendergast se fait souvent blesser et arrive quand même à vaincre ses adversaires dans un état déplorable où le commun des mortels aurait déjà succombé.

Savon Pendergast version 1

Bas du savon:

50% saindoux
50% coco

Soude dissoute dans du thé vert (boisson favorite du héros) surgras 9%

Synergie HE: orange- mandarine- encens- cannelle- girofle- laurier

Marbrage one pot avec 9/10 en blanc avec dioxyde de titane et 1/10 en noir avec oxyde noir

Cette partie représente les souterrains divers que l’on trouve dans chaque opus

Haut du savon:

30% coco
20 % BK bio
30% olive bio
20% colza bio

Soude dissoute dans du thé vert, surgras 9%

Inclusion de 60 gr de savon râpé (one pot noir/blanc parfum adonis fait pour Noël) et inclusions de savon à l’argile rouge figurant le sang

Fragrance miel-amande-orange

Représente le héros, lumineux avec des côtés sombres et le sang qui coule.

Parfum général du savon: amande-cannelle, odeur de biscuit et de massepain pour résumer.

Texte de présentation: L’inspecteur Pendergast pourchasse des criminels dans les sous-sols de New York, le sang coule, mais à la fin le héros remporte la victoire sur les méchants, quitte à se charger de faire justice lui-même s’il le juge nécessaire.

Savon Pendergast version 2

50% saindoux
50% Coco

Soude dissoute dans du thé vert, surgras à 9%

Synergie HE: sapin blanc- pin- menthe

One pot avec très peu de noir (oxyde noir) et très peu de rouge (rouge néon de TKB, colorant glycériné)

Texte de présentation:

Portrait de l’inspecteur Pendergast, du FBI, un héros charismatique, lumineux, intelligent, parfait, mais aussi aqmbigu avec un côté sombre. Il n’hésite pas à verser son propre sang ou celui des criminels qu’il pourchasse pour faire triompher la justice. Il se sort souvent de situation terrible malgré de graves blessures grâce à son courage et son intelligence.

Iorhael

Alors, j’ai voulu représenter la série True Blood, qui fait partie de mes préférées du moment. Dans ma tête, mon savon était noir et rouge, bien francs, noir pour l’obscurité, la nuit des vampires et rouge pour le sang bien sûr. Au final, en tout cas pour l’instant, il est plutôt gris-bleu et rose… Plutôt ballerine que vampire quoi… Enfin bon, voilà ma recette et les explications :

35% saindoux : pour la « bestialité », le stupre, etc. je voulais une graisse animale, et le porc m’a paru idéal (d’autant que j’aime beaucoup le saindoux dans les savons)
30% coco
30% colza
5% soja

Soude diluée dans de la bière Kronenbourg éventée et désalcoolisée (par chauffe, congélation et pose au frigo 24h) pour le bar de la série, le Merlott’s.

À la trace :

2cc dioxyde de titane (eh oui, c’est là mon erreur, j’ai eu peur que le léger jaune de ma pâte fausse mes couleurs, j’aurais pas dû…)
Colorants épais rouge et noir

20% du poids des huiles en sel de Guérande pour la sueur et les larmes, donc l’érotisme et l’horreur mêlés dans la série1 cc cumin et 1cc paprika moulus (pour 300g d’huiles) pour la cuisine cajun de la Louisiane.

Lils

En longeant la petite allée, qui les menait dans l’arrière-cour d’un salon de thé très à la mode dans les milieux aisés de Las Vegas, Gil Grissom et Catherine Willows humèrent l’odeur douce du jasmin en fleurs. Ils se regardèrent avec le même effroi dans les yeux : aucun arbre en fleur à plusieurs mètres, ce doux parfum avait été volontairement amené là, elle leur rappela la douce fragrance, qu’ils retrouvaient depuis plusieurs mois en se rendant sur les lieux d’homicides encore non résolus.

En approchant, ils virent un attroupement de policiers et de journalistes bien renseignés, puis la ligne de sécurité installée par l’équipe de nuit de la Criminelle et enfin Jim Brass, déjà présent, l’air grave et préoccupé.

Alors que la coquette façade de l’enseigne promettait un moment passé entre dames de bonne compagnie autour de thés raffinés et petites viennoiseries « à la française », l’antre dans laquelle les mena Brass résumait à elle seule la face cachée de la ville : moquette rouge, ambiance tamisée et paillettes …les rumeurs étaient donc vraies : salon de thé le jour, la boutique se transformait en lieu de débauche dès que les néons de la ville s’allumaient.

Ils entrèrent, reconnurent l’odeur âcre, qu’ils ne connaissaient que trop bien et découvrirent deux corps de femmes dévêtus et maquillés, entrelacés pour une dernière danse macabre, baignant dans leur propre sang.

Catherine s’agenouilla pour observer les corps et ne tarda pas à trouver les fleurs de camélias cachées au fond de la gorge des deux femmes au regard vitreux.

Nick Stokes, son appareil photo en main, balaya la pièce en quête d’indices : des pétales étalés çà et là de façon aléatoire (aléatoire ?), une unique bougie brulant au gré des courants d’air, …il s’approcha du fond de la pièce, où un piano poussiéreux, témoignage oublié des soirées cabaret de la grande époque de Bugsy Siegel, s’était trouvé, pour ce soir-là, un nouveau compagnon de jeu : un mannequin, revêtu d’un smoking et chapeau haut de forme semblait attendre le « la », tandis que trônait sur son pupitre un couteau ensanglanté.

Grissom et Catherine le rejoignirent, ils se regardèrent : celui qu’ils avaient surnommé, par abus de langage, « la Dame aux camélias », avait encore frappé.

La recette :

40% hv olive
20% hv coco hydrogénée
15% beurre de karité
10% hv babassu
10% hv pépins de raisin
5% hv ricin

vitamine E

Infusion de thé au jasmin et soude pour un surgraissage à 8

Ajouts à la trace :

fragrance jasmin
mica gris argent, oxyde noir et dioxyde de titane pour la lame
oxyde marron et noir pour le manche
oxyde noir pour les empreintes, mica gris argent pour les rivets, oxyde rouge pour la lame

(Mode opératoire : c’est une saponification à froid. Mon amie la boite de lait m’a servi à faire les moules.)