Savon liquide en image

Après avoir tant espéré ma Potasse je l’ai enfin reçus en direct de chez Soapkitchen.
C’est donc avec plaisir que je me suis attelée à lire et relire les fabuleuses explications de Diane sur le forum des plaisirs. Au premier abord le savon liquide parait bien plus compliqué à faire que le savon en pain et nous manquons cruellement de témoignages ce qui est fort dommage. J’ai donc eu un peu peur de me lancer mais je me suis vite rendu compte que ce n’était pas plus compliqué à faire que mes autres savons.

La première fois j’ai suivit à la lettre la façon de procéder de Diane mais j’ai trouvé ça bien long. Et pour moi qui n’a que très peu de temps avec les enfants il me fallait une solution plus pratique.
C’est en allant sur le merveilleux blog de Catlilou que j’ai trouvé mon bonheur, ce superbe crockpot m’appelait derrière l’écran. Je me suis donc mise à la recherche de cette perle rare chez mon ami ebay  et en moins d’une semaine j’avais mon mijoteur à la maison.

J’ai donc pu retenter le savon liquide avec une autre formule. J’ai décidé de vous faire partager pas à pas l’avancement du processus pour que vous voyiez que ce n’est pas si difficile.
Le tout est d’avoir un peu plus de patience et de bien repérer les différentes phases.
Pour ceux et celles qui n’auraient pas de crockpot la méthode reste la même sauf que ça sera un peu plus long. Et pour la cuisson de la pâte après le stade purée, il vous suffit de mettre le tout au bain marie ou au micro-onde.

Allez c’est partit suivez le guide :grin:

Tout d’abord voici ma recette :

150g Huile de Coco
150g Huile Tournesol
18g Huile de Ricin
105g Huile d’Olive
52g Huile de Carthame
25g Huile de Chanvre

Potasse calculée avec un surgraissage de 6% ce qui donne 98,60g
Eau 190g

Mode opératoire:

Pour commencer peser les huiles, l’eau et la potasse séparément comme pour faire du savon en pain.
Mélanger ensuite la soude à l’eau puis commencer à faire fondre les huiles sur « High » dans le crockpot.

Quand les huiles ont été fondues la température du KOH était équivalente, ce qui chez moi faisait 53°C.
Mélanger de suite le KOH aux huiles en laissant le crockpot sur « High ». La température constante permet d’accélérer considérablement le processus de saponification. Grâce à cela j’ai atteint le stade purée en 25 min au lieu de près d’1h la première fois, à froid.



Mixer avec le mixeur à pied jusqu’à la consistance purée et en faisant de pauses de temps en temps sous peine de griller le moteur du mixeur.



Entre chaque arrêts le mélange à tendance à se déphaser mais c’est tout à fait normal.



Dès que le mélange commence à épaissir éteindre le mijoteur pour ne pas risquer un débordement (bon ça je l’ai su à mes dépend et j’ai un peu flippé sur le moment :lol: ).





Continuer à mixer tant que possible puis mélanger au fouet manuel.
Quand le stade purée est atteint remettre sur « Low » et laisser jusqu’à ce que ça devienne translucide ou comme de la vaseline.


Grâce à la chauffe constante je n’ai attendu que 5min pour que ce stade apparaisse.
Éteindre le mijoteur et laisser le savon tranquille une bonne semaine avant de le diluer.


Après une semaine d’attente voici à quoi ressemble ma pâte à savon.
La pâte s’est encore assouplit et est encore plus transparente. Il est enfin temps de passer à la suite du processus, qui est sans doute la plus délicate mais aussi la plus jubilatoire de la fabrication du savon liquide.



J’ai prélevé 60g de cette pâte pour faire un essai de dilution et lui ai ajouté le même poids en eau bouillante.



Puis j’ai mélangé doucement pour diluer la pâte à savon sans former de mousse. Le mieux est de couper des petits morceaux pour que ça se dissolve plus rapidement. Mais cela dit c’est à ce moment qu’il faut avoir beaucoup de patience, cela peut mettre plusieurs heure voir plusieurs jours pour être totalement dissout. Et il faudra touiller, touiller et encore touiller.
Et surtout ne pas succomber à la tentation de rajouter de l’eau car le savon risque d’être trop liquide.Je dirais même qu’il vaut mieux le prévoir bien épais car les différents ajouts que vous pourrez faire vont liquéfier le tout et ça serait bien dommage de devoir rattraper le coup.
Maintenant si ça ne se dilue toujours pas au bout de plusieurs jours rajoutez un peu d’eau mais allez y doucement pour ne pas rendre le savon trop liquide.



Et ensuite une fois que votre savon est entièrement dilué il est temps de le transvaser dans un joli contenant et de frimer avec votre superbe savon liquide maison.
Bon et puis si tout le monde s’en fiche autour de vous ça n’empêche que c’est vous qui l’avez fait, na !!!


Après vous pouvez agrémenter cette base neutre comme bon vous semble au gré de vos envies. Pour le premier j’ai tenté Choco-Vanille en rajoutant juste des arômes.


Alors ça vous tente le savon liquide ?

Essai de savon liquide sans potasse

Il y a quelques temps Réo avait réussit à faire un savon liquide avec de la soude et un ajout important d’eau. Évidemment cela m’a beaucoup intrigué, à tel point qu’il a fallu que je test cela de suite.
Je me suis donc lancé dans l’aventure avec une recette toute simple :

10% HV Coco (pour la mousse)
5% HV Palme (pour fixer la mousse)
38% HV Soja
36% HV Olive        (huiles qui permettent d’avoir un INS faible)
10% HV Chanvre

EPP (après 48h)

Comme le préconise Réo j’ai utilisé la quantité maximale d’eau donnée par le calculateur et j’en ai ajouté encore la moité.
En tout j’ai surgraissé à 15% (5% d’escompte de soude + ajout de 10% de Macérât de fleurs d’oranger).
L’INS de mon savon était de 100 ce qui est inférieur à l’INS maximal que propose Réo (110).

J’ai fais mon savon selon la méthode habituelle et l’ai laissé un peu reposer. Je l’ai mélanger deux fois par jour pour qu’il reste bien fluide. Après 5 jours voici l’allure qu’il avait.

Ca m’a donné une pâte épaisse assez gluante que j’ai pu diluer avec de l’eau pour la rendre plus liquide.
J’aurais voulu que la pâte reste épaisse comme cela mais c’était trop gluant pour faire un savon crème. J’ai donc dilué un maximum pour faire un savon liquide.

Malheureusement après 4 jours tous les essais que j’ai fais ce sont soldé par un déphasage. Impossible d’avoir un savon qui se tienne.

J’ai donc réfléchit à une alternative pour que l’eau rajouté et la pâte à savon restent émulsionnés et j’ai pensé à mon cher ami le MF. J’ai donc fais ceci :

50g d’eau filtrée
5g MF (10% poids de l’eau)
50g base lavante (selon la consistance voulue)

Mélanger vigoureusement l’eau et l’émulsifiant MF. Incorporer ensuite la base lavante tout doucement pour ne pas faire mousser. Bien mélanger jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de bulles.
Ajouter colorants, HE ou fragrances et mettre dans un flacon ou un pot selon la consistance.
Attention le MF à tendance à faire épaissir sur plusieurs jours donc veillez à attendre  de voir la consistance avant de mettre dans le contenant.
Et voilà le résultat obtenu :


Le mélange se garde quelques semaines avec l’ajout de conservateur.

Tout ceci m’a donne pleins d’idées de formulations différentes et j’ai bien envie de continuer sur ma lancée.
Par contre ma prochaine expérience de savon liquide se fera avec de la Potasse car j’ai quand même été déçus de mes résultats. Certes j’ai réussis à rattraper le coup avec le MF mais cela ne me satisfait pas amplement car je trouve que cela ne mousse pas assez. Peut être pourrais je arriver à avoir une base plus moussante mais bon quitte à me prendre la tête autant faire direct un vrai savon liquide.
Par contre pour ceux qui ont peur de tenter la méthode à la potasse où qui n’ont pas envie d’en commander (ce qui est bien difficile) cette méthode est une très bonne alternative.
Nounou138 sur le forum des Céphées à réussis à faire un savon crème qui se tient avec d’autres huiles c’est donc à tester.

Et vous vous l’avez essayé cette recette de savon liquide ?