Le savon au lait d’Ânesse ou le Donkey milk soap pour parler l’English

Il y a quelques mois (voire même années), j’avais réalisé un savon avec du lait d’ânesse, ajouté à la trace. A l’époque je n’avais pas vu grand changement par rapport à un savon normal, au vu de l’infime quantité que j’avais mit. Et je dois dire que l’engouement face au lait d’ânesse m’intriguait. Je me demandais ce que pouvait apporter de plus, une forte proportion de lait d’ânesse par rapport à un autre lait.

J’ai donc fait quelques recherches pour en savoir plus sur ce lait si luxueux, qui est celui qui se rapproche le plus du lait de la femme. Quels propriétés à t’il et que contient il de plus que les autres laits ? Certes Cléopâtre s’en servait il y a des milliers d’années pour entretenir sa peu et sa jeunesse mais j’avais besoin de plus que ça pour me prouver ses bienfaits, mon petit côté cartésien surement ^^

Après recherches il s’avère donc que ce lait contient moins de matières grasses que le lait de vache, et à une forte teneur en lactose (glucide). Il contient aussi une forte proportion d’acides gras insaturés, quelques vitamines très importantes (A, B2, C, E) et des Oméga 6. Il y a quelques siècles il était utilisé pour combattre les empoisonnements, la fatigue, les taches des yeux, la fièvre, les problèmes dentaires, le vieillissement cutané, les ulcères, l’asthme ou même certains problèmes gynécologiques. De nos jour il est utilisé pour régénérer la peau et diminuer les rides. Le lait cher à la reine Cléopâtre contient des sels minéraux qui aident à se débarrasser des cellules mortes, favorisant ainsi le nettoyage de la peau et agissant de façon bénéfique sur la croissance cellulaire.
Source/Source

Le lait d’ânesse est donc bel un bien un précieux allié pour faire de bons savons doux, hydratants et pour nettoyer la peau en douceur. J’ai donc voulu en faire un avec une solution de soude réalisée avec 100% de lait d’ânesse (réhydraté à mon grand désarroi car je n’ai pas accès à du lait frais par ici). Le savon s’est paré d’une magnifique couleur ambrée et il est je dois dire, maintenant que sa cure est finie, d’une douceur indiscutable. Sa mousse est fine et velouté et il laisse sur la peau un doux voile protecteur. J’aime beaucoup sa simplicité et son aspect brut. Mais bien sûr je n’ai pu m’empêcher de lui donner un petit côté plus funky avec un petit tampon ^^

Si vous souhaitez vous aussi apprendre à faire un si bon savon, vous pourrez profiter d’un atelier avec moi, pour le faire dans de bonnes conditions. Le prochain atelier de fabrication de savon au lait d’ânesse se tiendra le 16 juin. Vous pouvez réserver votre place dans la boutique Soap Session.

Ce contenu a été publié dans SAVONS par Ka. Mettez-le en favori avec son permalien.

12 réflexions au sujet de « Le savon au lait d’Ânesse ou le Donkey milk soap pour parler l’English »

  1. Bonjour Ka,

    où est ce que je peux trouver du lait d’anesse déshydraté, je souhaiterais faire un savon.
    C’est dommage je suis en voyage le 16 juin sinon je me serait inscrit pour ton atelier.

    Merci

    Dolly

  2. Oh j’imagine sa douceur !! Il doit être extra :) J’ai très envie de fabriquer un savon au lait d’ânesse ou de jument, moi aussi… Mais j’aimerais bien en trouver du liquide, frais tant qu’à faire ^^

  3. hello

    encore du beau……et un atelier…..je me sents triste de ne pouvoir un
    jour venir mais cela fait trop loin sniff!!!!
    continuez…je me régale à vous lire!

  4. j’aime beaucoup cette couleur naturel que tu as obtenue, je n’ai jamais fais de savon au lait , ça me donne envie d’essayer surtout avec ton lien pour trouver du lait d’ânesse , merci kafée

  5. Il est magnifique ! C’est typiquement le genre de savon que j’adore. Il est brut, simple et délicat en même temps. Le tampon donne un côté artisanal . Il doit être trop top de se laver avec !!!!
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *