La Trace

J’ai essayé de détailler la trace en 6 images, pour bien vous montrer les différentes étapes de la saponification. Cette trace est LE moment crucial car c’est ce qui va déterminer la réussite de votre savon. En effet selon ce que vous voulez réaliser, l’épaisseur de la trace devra être différente. Par exemple pour un marbrage dans la totalité du savon, il vaut mieux avoir une trace franche, mais pour faire des inclusions de cubes de savons, une trace épaisse est préférable.

Voici les différentes traces résumées en 6 images :

Cette trace est très liquide et est assez difficile à voir. C’est plutôt par expérience que l’on sait si les huiles et la soude sont suffisamment mélangés à cet instant. Certain(e)s savonnier(e)s mettent leur savons en moule à ce stade. Cela vous permet d’avoir un savon bien lisse sur le dessus mais cela reste assez risqué car votre savon pourrait se déphaser.

Ici la trace est plus visible, on voit bien que la pâte qui coule reste un peu en suspend avant de retomber. Mieux vaut avoir cette trace pour être sûr de ne pas avoir de déphasage. C’est la trace parfaite pour mouler dans des moules individuels et éviter les bulles. Dans un grand moule vous aurez également un savon bien lisse sur le dessus.

C’est cette trace là qui est conseillée pour les débutants, assez voyante pour ne pas se tromper et pas trop épaisse pour pouvoir faire ses ajouts tranquillement. A ce stade vous pourrez faire un Marbrage one pot.

On commence à bien voir l’épaisseur de la pâte à ce moment là. C’est la trace idéale pour faire un Marbrage à l’arrache car la pâte est assez épaisse pour ne pas couler entièrement au fond du moule. Vous pourrez aussi faire toutes sortes de marbrages à cette épaisseur car c’est  le stade parfait pour éviter que les couleurs ne se mélanges entre elles.

Cette consistance commence à être si épaisse que le mixeur peine un peu. Mais c’est l’épaisseur idéale pour faire des inclusions comme pour mon Savon au pépites de chocolat. Vous pourrez aussi faire une ligne de séparation dans le savon comme pour mon Savon à l’avocat.

A ce stade il est quasiment impossible de continuer à mixer, la pâte colle complètement au mixeur. Mieux vaut ne pas aller jusque là car vous risquez d’avoir du mal à mettre en moule. Si cela vous arrive, tapez bien votre moule pour éviter toute formation de trou dans le savon. L’avantage est que vous pourrez faire des beaux topping (dessins sur le haut du savon) comme pour mon Savon Cookies.

Vous voyez donc que cette trace est primordiale dans l’élaboration finale de votre savon. Réfléchissez bien au résultat que vous souhaitez obtenir et essayez d’avoir la trace qu’il convient, c’est la règle d’or en savonnerie. Mais attention à vos ajouts car ils pourraient changer irrémédiablement votre savon, en particulier les fragrances qui peuvent faire figer la pâte très très vite. Pour ajoutez des colorants, faites le toujours sur une trace légère ou fine, ainsi vous aurez le temps de bien colorer la pâte et de maîtriser au mieux votre trace. Vous remarquerez aussi que plus la trace est épaisse plus le savon s’éclaircit. Du coup selon la trace que vous obtiendrez vous aurez une couleur différente même en ayant employé le même colorant pour la même formule de savon.

A vous de jouer ;)

31 réflexions au sujet de « La Trace »

  1. Ooooh la la mais que d’articles en ce moment!
    Tu nous gâtes!
    Merci pour celui-ci que je vais potasser tranquille…quand tout le monde sera au lit!

    Bises ^^

  2. Très instructif ton article. Parfois la trace évolue durant le moulage. Lors de mon funnel choco/vanille, j’ai pu remplir le premier moule selon la technique du funnel, mais pour le deuxième, la pâte était trop figée et j’ai dû faire un marbrage classique.

    J’attends aussi avec impatience le nouveau numéro de naOH.

  3. Bon pas très orginal mon com mais MERCI !!!!! Comme je viens (enfin) de recevoir ma commande de chez TKB et que bien sûr, j’ai plein d’idées lol, il tombe à pic grave ce post ^^

    Encore MERCIIIIII !!!

    Gros bisous à toi

  4. Bonjour Kafée,

    J’ai découvert ton blog dernièrement via un blog anglophone qui mentionnait ton merveilleux magazine en ligne et ensuite en cherchant des renseignements sur le fameux moule japonais Café de Savon.

    J’adore ton blog. Cet article sur la trace sera d’une aide précieuse pour toutes les nouvelles savonnières.

    Me permets-tu de mentionner cet article sur mon blog en mettant naturellement un lien pour revenir ici le lire?

    Continue de nous émerveiller!

  5. Ah merci Kafée, tu me simplifies la … trace (massage à venir sur Potions et chaudrons)!
    Bravo pour tout, j’ai lu aussi le démarrage de ta nouvelle activité. Je te souhaite plein de succès!

  6. J’arrive jamais à avoir LA trace… je commence à désespérer :(
    Merci pour les images si jamais elle finit par arriver je pourrais au moins la reconnaître…

  7. Your comment…merci c’st très utile quand on débute,je ne savais pas trop à quoi ressemblait la trace. Et j’apprends qu’il y en a plusieurs. Les photos sont très bien.
    bonne continuation.

  8. Oh…comme j’aurais dû relire ce post bien avant de gâcher mon premier batch à vie. Un déphasage Royal j’vous dit…
    Ce n’est que partie remise.
    Merci Kafée!

  9. Ping : Défi n°2 : Le "column swirl" | Flacons & Petits pots

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *