Faire mes savons, par quelle recette commencer ?

On me demande souvent par quelle recette commencer quand on veut faire son premier savon. J’aurais envie de répondre par ce qui vous donne envie ou même que cela n’a pas tant d’importance, mais cela serait trop réducteur.

Il est tout de même préférable de démarrer avec une formule simple, une recette sûre qui ne vous jouera pas des tours. Le but étant de vous familiariser avec le process et de bien comprendre la formation de la trace.

Donc plusieurs chose pour ne pas vous planter. Faites une recette qui contient 50% de beurres (coco, karité, cacao, mangue, etc) et 50% d’huiles fluides, avec de préférence de l’huile d’olive dans la recette. N’allez pas utiliser d’huiles précieuses (argan, rose musquée, jojoba, etc) pour la première fois, on ne sais jamais des fois que vous vous trompiez, cela serait dommage de gâcher. Ne mettez pas de lait, de miel ou de yaourt sous peine d’avoir des réactions étranges et difficilement maitrisables pour une première. Et surtout n’utilisez pas de fragrances qui pourraient accélérer la trace.

En somme restez simple et assurez le coup avec le minimum d’ingrédients requis.

Voici une recette rien que pour vous par laquelle vous pouvez commencer, presque les yeux fermés.

Recette-simple

Pour un savon de 500g 

 30% Huile de Coco = 150g 

20% Beurre de Karité = 100g 

30% Huile d’Olive = 150g 

20% Huile de Sésame =100g

30% Eau = 150g 

Soude calculée avec un surgras de 8% = 68g

Ajouts

8% Argile blanche = 35g 

3% Huiles essentielles  = 15g (facultatif)

Recette calculée avec le calculateur le saponifieur disponible ici.

J’ai ajouté de l’argile dans la formule afin d’avoir un petit plus. Je sais que quand on commence on aime se faire plaisir avec un savon spécial. Cet ajout qui se fait directement dans les huiles avant l’introduction de la soude, est sûr, et il vous assurera d’avoir un savon bien doux et onctueux.

Pour les huiles essentielles choisissez le mélange qui vous fait envie mais évitez le cèdre, la sarriette, le thym et la lavande qui ont tendance à accélérer la trace. Attention aux agrumes qui reliquéfient la trace. Mais dans ce sens c’est mois grave puisqu’il suffit de remixer.

Et surtout prenez votre temps, ne stressez pas et savourez ce moment de magie, vous ne le regretterez pas.

Différences d’indice de saponification entre les calculateurs

Hello à tous !

Je n’avais pas prévu de revenir sur le blog mais j’ai un peu de temps en ce moment, du coup je voulais en profiter pour répondre à certaines questions que l’on me pose très souvent par mail.

Ce qui revient la plupart du temps c’est pourquoi trouve t’on des indices de saponification différents parmi les calculateurs disponibles (MMS, Soap calc, Mendrulandia, le Saponifieur), pour une même huile.

La réponse est toute simple et se trouve sur les fiches techniques que les fournisseurs de matière première éditent pour les laboratoires, les savonniers ou les revendeurs de matières premières. En voici un exemple pour que vous compreniez.

 Edit 

Chaque huile a donc un indice compri dans une tranche. Pourquoi ? Tout simplement car selon l’origine la provenance et la production, l’huile aura un indice qui sera différent, en fonction du taux d’acides gras qui la compose. La tranche qui est noté sur la fiche correspond aux écarts maximum que l’huile produite pourrait avoir. Et ces écarts seront différents seront chaque producteurs (écarts somme toute minimes mais qui ont leur importance).

Pour calculer le poids de soude dont on aurait besoin pour saponifier une huile on prendra donc la moyenne de l’indice de saponification qui figure sur la fiche technique. Pour notre huile d’olive on prendra donc l’indice 190 qui correspond à notre moyenne sur cette fiche.

Ce qui répond donc à cette question : « pourquoi trouve t’on des indices de saponification différents selon les calculateurs ? »

Et bien tout simplement parce que nous n’avons pas tous les même producteurs et que nous ne nous referons pas aux mêmes fiches techniques.

C’est pourquoi il est primordial de surgraisser vos savons au moins à 5% ce qui permet de minimiser les différences que l’on peut trouver selon chaque huiles.

J’espère avoir répondu clairement à cette question qui revient sans cesse. Si vous souhaiteriez que je réponde à d’autres questions existentielles n’hésitez pas (pendant que j’ai l’esprit qui bulle).

A bientôt

Pack NaOH

Pack-NaOHJ’ai opéré quelques changements ces jours ci. J’ai tout d’abord fermé la boutique qui n’avait plus aucun intérêt, mais je voulais toujours vous laisser la possibilité d’acquérir les NaOH. J’ai donc ajouté un plugins d’achat sur le blog, ce qui vous permettra d’acheter les e-zines directement sur le blog. Beaucoup plus simple pour tout le monde.

Et j’en ai profité pour créer le Pack NaOH, je ne sais pas pourquoi je n’y avait pas pensé avant, vu que quasi tout le monde achète les 3 numéros à chaque fois, cela s’imposait. Et en achetant le lot vous y gagnez maintenant ^^

I’ll see you in another world

Petite frayeur ces derniers jours puisque le blog et le site avaient disparus…

Oui quand on a une CB qui expire, ainsi qu’un adresse mail de contact inutilisée, ça devient compliqué de payer son hébergeur. Heureusement il a retrouvé mon adresse postale et m’a envoyé une gentille lettre pour me demander de régler la note. Pour me faire peur il a bien entendu bloqué mon compte, histoire d’être sur que je passe à la caisse.

Du coup j’ai sorti mon chéquier et j’ai fait mon devoir, ce qui repousse l’extinction de ce site à l’année prochaine. Vu mon inactivité trainante, je pense à tout rapatrier sur mon ancien site (gratuit) afin que vous puissiez accéder au blog indéfiniment. Ce serait dommage de tout perdre, j’ai pas fait tout ça pour rien quand même !!!! :P

Je ne vous cache pas que je n’ai plus l’intention de revenir. La savonnite m’a quitté depuis des mois et j’ai bien l’impression qu’elle ne reviendra pas. Au mieux si je refais des savons, ils seront d’une simplicité telle qu’ils ne seront d’aucun intérêt. Mais pas d’inquiétude, avec tous les savons que j’ai stocké ces dernières années, j’ai de quoi me laver pendant des lustres ^^

J’imagine donc que ceci est mon dernier article sur ce blog. Et ne vous méprenez pas, je n’ai pas la larme à l’oeil, je suis au contraire heureuse de le faire. C’est une page qui se tourne, mais une belle page, très enrichissante pour moi, tant sur le plan professionnel que personnel. Et surtout sur le plan amical, car je me suis fait grâce à ce blog, des amis très chers.

Les savons ont été pour moi une manière de m’exprimer, de créer quelque chose. Je prend cette expérience comme un tremplin, plutôt que comme une expérience ratée. Tout ceci m’a permis de grandir et de savoir vers quoi je veux vraiment aller.

Je tiens à vous remercier tous de tout mon coeur, de m’avoir suivi pendant toutes ces années.J’ai aimé échanger avec vous mes recherches, mes astuces et tenter de faire connaitre la saponification à froid.

Un grand merci aussi à mes formidables stagiaires avec qui j’ai aimé partager mon savoir. A ceux qui sont venu et qui ont décidé de devenir savonniers, à ceux qui le sont aujourd’hui et qui continuent à faire exister les meilleurs savons qui soit (merde c’est malin ça y est j’ai les larmes qui montent…).

Au revoir donc, I’ll see you in another world ;)

Mon Presqu’Alep deux ans après

Ça vous arrive de redécouvrir des savons longtemps après les avoir fait ? Chez moi c’est assez constant, il faut dire que j’en ai une telle montagne que je met un temps fou à les utiliser. Mais bon là quand je suis retombé sur mon Presqu’Alep, j’ai pensé à 2 choses, 1 le jeter et 2 le couper en deux pour savoir si il était vert à l’intérieur.

IMG_6978

IMG_6985

Et là bingo il était d’un beau vert amande à l’intérieur, tel un vrai savon d’Alep, séché au soleil pendant 9 mois.

IMG_6982IMG_6981

Du coup ni une ni deux j’en ai profité pour le prendre en photo et vous montrer ce beau résultat, juste avant de le jeter… Oui parce que après être resté si longtemps dans ma cuisine (traduisez dans un environnement très hostile pour un pauvre savon), il n’était pas très avenant. Léger suintage, parfum pas très agréable, bref il ne méritait pas ça mais j’ai bien dû m’y résoudre.

197-471[1]

Sa couleur m’aura au moins fait rêver quelques minutes…

Impression

Savon à l’argile verte

Et oui comme certain l’on deviné, c’est bien un savon à l’argile verte qui clos ce triptyque. Cette argile est parfaite pour désincruster la peau et éliminer les impuretés. Elle à aussi un grand pouvoir cicatrisant et équilibrant.

3-argile-verteJ’aime beaucoup le rendu de la couleur, l’argile donne un beau vert amande, très doux. Niveau parfum, j’ai fait un mélange de Romarin et de Litsée citronnée. Oui l’association couleur et parfum est toujours très importante pour moi. Me demandez pas pourquoi, mais j’aime que mes savons aient un parfum qui se rapproche de leur couleur. Je ne sais pas si je suis très claire là…. Par exemple, mon savon est vert je le parfume avec du romarin, de la menthe ou de l’eucalyptus. Mon savon est violet je le parfume avec de la lavande, il est marron, je prend du cèdre, du clou de girofle, etc.

1-argile-verte
Oh mais dit donc, j’ai complètement zappé de vous parler de la composition parfumante que j’ai faite pour le savon à l’argile rose. Vu sa couleur j’ai pris quelque chose dans des tons de rouge et rose, donc du géranium, du palmarosa et du santal. Logique, non ? Oui ma logique perso je sais ^^

4-argile-verte
J’espère que ces trois savons vous aurons plut. Après la cure je vous ferais un article pour vous montrer leur emballage, que je suis en train de préparer.

N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ou toute question que vous aurez à propos de ces savons. C’est toujours un plaisir de vous lire et de vous répondre. A bientôt

Impression

Savon à l’argile rose

Le deuxième savon de mon cadeau d’anniversaire est un savon à l’argile rose. En même temps c’était noté dans le titre, donc vous deviez vous en douter…

J’ai suivi strictement la même recette, sauf que j’ai remplacé l’argile blanche par de la rose. Comme vous pouvez le voir le savon est très rouge car cet argile colore beaucoup la pâte. Avec juste 5% on obtient un savon qui tire sur le brique, comme pourrait l’être un savon coloré avec de l’oxyde rouge. Une manière de teinter un savon, tout en apportant les bienfait de l’argile rose, idéale pour les peaux sensibles et réactives.

2-argile-rose
Les petits points rouge que vous apercevez viennent de l’argile. Vous trouverez peut être ça moche mais là je vous assure c’est totalement voulu ! Quand on fait un savon uni il est préférable de mettre le colorant directement dans les huiles. Je vous renvoie à ce vieil article pour voir pourquoi. J’ai donc mit les 3/4 de l’argile dans les huiles et le quart restant à été ajouté à la fin, sans mixage supplémentaire. En mélangeant juste avec le fouet, on obtient un joli moucheté comme celui ci. Ça donne au savon un côté brut que j’aime beaucoup.

1-argile-rose
J’imagine que vous pensiez que couleur rimait avec marbrage pour moi, et bien non, pas toujours. J’aime aussi les savons simples et bruts, roots comme dirait certains ! Et pour lui donner un petit air d’authentique savon de Marseille, le petit coup de tampon qui va bien. Et avec la mention SAF off course !

4-argile-rosePar contre j’avoue qu’il est aussi blindé de satanés points blancs, qui me pourrissent tous mes savons. J’ai longtemps cru que c’était dû à des bulles d’airs, j’ai ensuite incriminé les insaponifiables du karité, puis mon outil de découpe. Pour finalement m’apercevoir que c’était bien en effet le karité. Alors c’est peut être une histoire d’insaponifiables certes, mais je dirais avant tout que c’est une question de qualité de karité. J’ai eu l’occasion de tester récemment un beurre de karité d’une qualité incomparable et je vous encourage à le tester dans les savons. Non seulement c’est un bonheur à saponifier mais en plus il donne des savons lisses et brillants. Pour info vous en trouverez chez Secrets cosmétiques.

3-argile-rose
Un troisième article suivra, pour clôturer ce triptyque. J’imagine que vous vous doutez de la couleur du prochain ?

Impression

Savon à l’argile blanche

Je vous présente aujourd’hui un savon assez spécial. Pas que l’argile blanche dans un savon soit révolutionnaire en soi, mais plutôt que la fabrication de ce savon était pour moi très symbolique et particulière.

4-argile-blanche Pour ce savon il s’agit d’une commande familiale (coucou maman), pour l’anniversaire de ma tante, qui est dans quelques jours. Rien de spécial jusque là, si ce n’est que ma tante est né le même jour que moi, et je me devais donc d’honorer son anniversaire comme il se doit, pour ce jour que nous avons en commun depuis bientôt 37 ans (arggggggggg).

2-argile-blancheLa demande était simple, faire un beau savon, car elle aime beaucoup le savon de Marseille. A ce stade là, ça en devenait un défi. Que faire comme savon pour quelqu’un qui a l’habitude du sacro saint savon de Marseille ? J’ai d’abord pensé à un marbrage, car qui dit beau dit forcément marbrage, non ?! Et puis je me suis dit que la meilleure façon de lui prouver que mes savons saponifiés à froids étaient bien meilleurs, était de lui en faire un assez ressemblant. On ne change pas les bonnes vielles habitudes de quelqu’un de 80 ans, et ça me permettais de la surprendre avec la douceur de mon savon.

1-argile-blancheJ’ai donc opté pour une forme cubique, avec un savon blanc, agrémenté de quelques coups de tampons. De quoi créer l’illusion et la charmer. J’ai également volontairement choisi de ne pas le parfumer, afin que le parfum de l’huile d’olive, si doux et fruité ressorte et sublime ce savon. Et j’avoue moi même être séduite par ce parfum si agréable, il en faut peu finalement pour faire de belles choses. L’argile blanche à été ajouté afin de donner une touche velouté à la mousse et de rendre le savon plus satiné. Essayez et vous verrez la différence ! Ici je suis montée à 5% d’argile, par rapport au poids des huiles mais on peut aisément monter à 10% sans problème.

3-argile-blancheLa formule en soi est donc très simple, huile de coco, karité et huile d’olive, afin de donner un savon qui mousse bien et d’une douceur incomparable à ce cher savon de Marseille, beaucoup moins bien adapté à notre peau, que nos beaux savons SAF.

Pour ce cadeau d’anniversaire très spécial, vous pensez bien que je ne me suis pas arrêté là, il fallait que j’apporte une petite touche de couleur dans toute cette douceur. Je vous montrerais la suite très bientôt (mode sadique on), donc restez connectés ;)

Impression

Ikat soap // recette et explication

Alors, vous croyiez vraiment que j’allais vous lâcher comme ça ?! Mais me revoilà ah ah ah ah ah (rire satanique)…(la fille qui essaye de vous faire peur alors qu’en faite vous vous en fichez royalement). OK un peu de sérieux. Je suis là pour vous raconter l’histoire de ce Ikat soap.

1Après avoir vu cette vidéo vous avez dû vous dire :

1 – cette fille est cinglée
2 – comment elle gère pas la trace
3 – c’est pas possible que ce soit le même savon

Ben en fait vous avez tout faux, enfin non pas pour la 1 mais bon ça chuuuuuuuuut faut pas le dire ! Donc j’en était où…….ah oui on avait dit un peu de sérieux (je sais pas pourquoi mais je sens que ça va être difficile). Donc je disais que oui ce savon est bien le même que celui que vous voyez se faire massacrer dans la vidéo. Et oui je gère la trace, c’est juste que quand vous devez changer la carte de votre appareil photo en plein tournage, attendre 6 longues minutes que tout se décharge et recommencer le film, ça complique les choses. Surtout si vous oubliez de décharger ensuite la dite carte et que 5 minutes plus tard vous devez redécharger la carte pendant 9 longues minutes, avant de réussir à finir le marbrage.

Pendant ce temps là le gentil savon à le temps d’épaissir tranquillement, pendant que vous suez à grosses gouttes en vous disant que c’est définitivement mort et que ce savon ne ressemblera à rien.

Et puis au final le dit savon n’est pas si mal, il est même conforme à toutes mes attentes, ça valait donc le coup de se faire une petite frayeur, ouuuuuuuuuuuuuufffff !

2Vous vous demandez surement pourquoi j’ai nommé ce savon ainsi (ou pas d’ailleurs, parce que son nom vous vous en fichez peut être après tout. Mais j’ai envie de vous raconter cette histoire, na !). Son nom à été inspiré par un procédé de teinture et de tissage vu ici et là.

spring-ikat-nails234
DSCN8293Oui j’avoue avoir été surtout inspiré du nail art, mais que voulez vous on se refait pas. Et estimez vous heureux que ce blog n’ai pas tourné au blog nail polish addict !

3
Et sinon vous la voulez cette recette ou pas ? Bon Ok je vous la donne, mais c’est bien parce que je suis gentille (un peu folle mais gentille keu même).

Recette pour 1 kg de savon :

30% Huile de Coco
20% Beurre de Karité
30% Huile de Sésame
20% Huile d’Olive

30% d’eau
Soude calculée avec un escompte de 3%

Ajouts

7% d’Oléïne de karité
Oxyde noir 6,5g
HE Sapin 18,3g
HE Bay St Thomas2,6g
HE Litsée 9,1g

Sur ce je vous laisse tranquille. Je ne vous dit pas à bientôt, on ne sait jamais, dès fois que je ne tiendrais pas mes bonnes résolutions. Donc à je sais pas quand, mais restez pas loin quand même hein ^^

Et surtout dites moi ce que vous avez pensé de ce savon, ça fait toujours plaisir d’avoir un petit commentaire. Bisous bisous

Impression

Ikat Soap

I’ve been a bad bad blogueuse, i know it! A chaque fois je promet de revenir régulièrement et y’a pas moyen de tenir mes engagements. Pour me faire pardonner j’ai décidé de donner un petit coup de frais au blog. Un nouveau logo, des nouvelles couleurs et des articles à venir. Vous m’en voulez plus, hein, hein?

Même que je reviens aujourd’hui avec une vidéo promis il y a presque 2 ans (tu vois fidèle lecteur, il faut savoir patienter). J’ai carrément galéré pour la faire, mais vous verrez le résultat est assez probant. Et que vous ayez une trace légère ou trèèèèèèèèèèès épaisse, ce marbrage se gère assez bien. Enfin vous verrez je ne vais pas vous gâcher le suspens (teasing de la mort!).

Je vous laisse avec la vidéo et on se retrouve demain pour quelques explication à propos de ce savon.